Faire face à la maladie d'Alzheimer

L'AIDE AUX AIDANTS

Savoir prendre du répit est une des conditions essentielles pour éviter dans la durée une situation d’épuisement. 

alzheimerLa maladie d’Alzheimer ou toute autre maladie apparentée va affecter de manière significative la personne atteinte mais aussi l’ensemble de son environnement familial. 

Accompagner un proche touché par la maladie est une tâche lourde qui conduit l’aidant principal, et notamment le conjoint, à une situation d’épuisement physique et psychologique préjudiciable à terme pour sa santé.

Il deviendra alors vital pour l’aidant de trouver le moyen de vaincre son angoisse, surmonter son stress pour parvenir à vivre la maladie avec bienveillance et s’occuper du malade avec bientraitance.

La sophrologie peut-elle apporter une réponse ?

Oui car elle va  permettre à l'aidant de « souffler » un peu, de s’octroyer un moment d’écoute de soi où il se sentira un peu moins démuni, un peu moins seul et trouvera petit à petit les ressources nécessaires pour affronter la situation. Ainsi, au fil des séances, il pourra  :
  • se libérer des tensions
  • apprendre à développer le positif qui est en lui
  • mieux accepter ce qu’il connaissait de l’autre et qui a changé
  • redécouvrir ce qui a valeur pour lui, pour l’autre
  • mieux adapter ses attitudes et ses comportements face à l’évolution de la maladie
  • mettre entre parenthèses ses jugements, 
  • commencer à envisager une nouvelle organisation au quotidien
  • maintenir une relation d’échange de qualité,

Comment se passent les séances ?

L’accompagnement proposé en sophrologie se décline sous forme de séances individuelles (cabinet ou domicile)  ou encore d’ateliers en petit groupe  de 4/5 Personnes répartis sur 6 ou 12  séances pendant lesquelles l’aidant peut trouver un espace où sa problématique est comprise, respectée.

Les séances se déroulent en 3 temps.

1/ Un temps d’échange où chacun peut aborder sa situation, ses préoccupations

2/ Un temps d’entrainement en position assise ou debout. Guidé par la voix de la sophrologue, le participant réalise des exercices très simples concernant la respiration, le corps, les mouvements, qui   l'amènent à une grande qualité de bien-être et de présence à lui-même, libéré des contraintes que font peser sur lui les pensées, les habitudes, la maladie….

3/ Un temps d’écoute et de partage qui permet d’exprimer ses sensations, ses ressentis.

Une relation de confiance s'instaure, basée sur le respect de l'intimité et des convictions des personnes, chaque participant s'abstenant d'imposer les siennes et étant tenu à la confidentialité.